News Code : 45778

Petrotahlil - Bien que l'industrie pétrolière iranienne ait été confrontée aux sanctions les plus sévères de ces dernières années imposées par l'administration Trump, mais maintenant avec l'arrivée au pouvoir de Joe Biden et la possibilité d'un retour des États-Unis au JCPOA et la levée des sanctions, l'Iran vise des exportations quotidiennes de 2,3 millions de barils par jour et se prépare à un retour accéléré sur les marchés pétroliers.

Au cours de ses quatre années au pouvoir Trump a souligné à maintes reprises que, conformément à sa politique anti-iranienne, il réduira à zéro les exportations de pétrole de l'Iran, un rêve qui ne s'est jamais réalisé.

Malgré toutes les pressions et sanctions injustes contre l'Iran, la République islamique a pu se développer dans le domaine du pétrole et de l'extraction de gisements communs de pétrole et de gaz et devenir un exportateur actif de produits pétroliers et pétrochimiques.

Les performances de l'Iran après la mise en œuvre du JCPOA, confirment que si les sanctions sont levées, l'Iran a la capacité de revenir rapidement sur les marchés pétroliers.

Le gouvernement iranien a annoncé le mois dernier son intention de relancer, dans les trois prochains mois, les exportations de pétrole au niveau de l'époque d'avant les sanctions américaines.

Le président iranien Hassan Rohani a également annoncé récemment qu'en 2021 le gouvernement envisage de vendre 2,3 millions de barils de pétrole par jour.

M. Rohani a ajouté que nous devons utiliser toutes les institutions nationales et internationales pour atteindre nos objectifs pétroliers en vue de regagner notre part dans le marché mondial.

Fin

 

Send Comment

view latest news
More News